Brièvement

Le restaurant Les Climats, une adresse pour les accros à la déco

Le restaurant Les Climats, une adresse pour les accros à la déco

Logé dans l'ancien réfectoire des dames des PTT, les restaurant Les Climats s'est refait une beauté orchestrée par la décoratrice franco-américaine Bambi Sloan. Elle signe une décoration empruntée des Arts & Crafts pour redonner splendeur et grandeur à ce bâtiment de 1900. Tour du propriétaire…

Le bar original


Christine Tamalet Le bar est une création de l'Atelier Poulaillon et de Carrément Design. S'intégrant sans fausse note dans le décor, il fait face aux hautes fenêtres habillées de vitraux d'origine.

La façade d'époque


Christine Tamalet Le bâtiment historique datant de 1900 a été construit pour les dames des Postes, Télégraphes et Téléphones. Ce lieu abritait la cantine, un salon lecture, un bar et des chambres à l'étage.

Des motifs à tout va


Christine Tamalet La décoratrice a souhaité, pour confiner la grande salle, d'équiper les assises, de fauteuil à oreilles en velours griffées de bordures panthères.

Le restaurant Les Climats interieur art deco bois


Christine Tamalet Une cuisine inventive Aux commandes des fourneaux, le Chef français d'origine Vietnamienne Chi Tam Phan revisite les classiques.

Une restauration dans les règles de l'art


Christine Tamalet Pour restaurer ce lieu unique Bambi Sloan a ressorti les photographies et les plans des Archives nationales.

La terrasse ombragée


Christine Tamalet Surplombant le jardin, la terrasse du restaurant est ombragée et au calme. Elle fait face à la superbe façade du bâtiment.

La verrière de style


Christine Tamalet D'esprit Belle Epoque, offre un bel espace pour apprécié le jardin tout en étant à l'abri.

La décoration de la verrière


Christine Tamalet Le sol d'origine en terrazzo fait écho au mobilier en osier peint en blanc. Ce bel espace est baigné de lumière et surplombe le jardin pour une bouffée d'air pure toujours appréciable en ville.

Le jardin secret


Christine Tamalet Le jardin accueille 36 couverts. Et pour supporter les allers et venues incessantes, l'herbe est en réaliste un faux gazon qui ressemble de près à une véritable pelouse.